Editions Studio graph

Accueil > Quartier sensible ? > Sèvres

Sèvres

jeudi 25 janvier 2007

Des histoires, des aventures, des témoignages

Frédéric Puzin

Luc Blanchard publie un nouvel ouvrage, le troisième de sa maison d’édition créée avec Véronique Roure « les éditions studio Graph ».

Après « Le prisonnier de la dive » de Gérard Blanchard publié en 2004, « Hirondelles sur le web » écrit avec Serge Abiteboul, c’est seul qu’il s’est attaqué aux « Brosses et Malais ».

C’est l’histoire d’un quartier de Bessancourt, commune du Val d’Oise dirigée depuis 6 ans par Jean-Christophe Poulet , maire vert, et son équipe.

Un bel ouvrage illustré de nombreuses photos, plans, portraits d’habitants, témoignages poignants, sans esprit partisan, tous centrés sur l’aventure de ce quartier sorti de terre à l’orée des années 70 et dont l’implantation va bouleverser la petite commune de Bessancourt.

En 1971, quand le Préfet de Paris décide de vider les bidonvilles de Nanterre et d’Argenteuil, c’est aux Brosses et Malais que seront logés les travailleurs immigrés et leurs familles.

En deux ans la ville passe de 3000 à 7000 habitants.

En 1983, lorsque se met en place la Politique de la ville à l’échelle nationale, la petite cité des Brosses et Malais est déclarée « îlot sensible ».

C’est l’histoire de ce choc, de la construction, des « pionniers », de la confrontation avec le vieux village, des crises, des rénovations et du renouveau que nous raconte Luc Blanchard de 1970 à 2006. Pour nous tous qui réfléchissons sur les « quartiers », la vie publique dans la cité, cet ouvrage, accessible, clair et empathique, est indispensable.