Editions Studio graph

Accueil > Opé. 1 > L’histoire véridique

Toute la « nova presse » en parle. A Sèvres, dans l’ouest parisien, un îlot du centre ville est aux mains des freaks. Les insurgés ont relié les immeubles entre eux par un inextricable réseau de passages et résistent aux promoteurs.

Vue de plus près, la rue des Caves, le coeur du squat, est aussi un ensemble hétéroclite d’individualités. Lycéens ou jeunes adultes, hommes et femmes, les « Caviens » sont pour la plupart des Sévriens de souche. Ils trouvent là le moyen de quitter leurs parents ou pour le moins de s’aérer la tête. Dans la « commune libre » toutes les expériences sont possibles, politiques, intellectuelles, spirituelles. Les uns parlent lutte urbaine et écologie, les autres free jazz et psychanalyse. Des groupes se forment, éclatent, se recomposent. Pour changer d’histoire il suffit d’occuper un nouvel immeuble.

En 1977 une centaine de personnes vivent rue des Caves, des centaines y sont déjà passées. Tous ont le désir de vivre autrement, ici et maintenant, sans attendre le grand soir.