Les amis des Éditions Studio graph

Accueil > Hirondelles sur le web > Biblio > La Maison d’enfants de Sèvres > Anarcho-syndicalisme

Anarcho-syndicalisme

octobre 2000

Par Philippe Godard dans Le siècle rebelle Larousse 1999

dictionnaire de la contestation au XXe siècle

A cette époque (1907), l’anarcho-syndicalisme en tant que tendance proclamée n’existe toujours pas. Monatte lui même parle de syndicalisme révolutionnaire qui "ne peut et ne doit être ni anarchiste, ni guesdiste [...], ni blanquiste, mais simplement ouvrier". Il faut attendre le début des années vingt en France pour voir apparaître le terme d’"anarcho-syndicaliste", employé par raillerie par le tout nouveau parti communiste, avant que les anarchistes eux même ne finissent par prendre la définition à leur compte. Très rapidement, le mouvement anarcho-syndicaliste s’est trouvé marginalisé, en France tout au moins. L’une des premières explication tient au fait que, lors du congrès d’Amiens, anarchistes et modérés s’étaient trouvé d’accord pour évincer les partisants de Jules Guesde, mais dès le retour à la réalité de la base, chacun put s’appercevoir que le syndicalisme révolutionnaire n’était pas, ou plus, la tendance majoritaire en France.
(...)