Les amis des Éditions Studio graph

Accueil > Hirondelles sur le web > Le Val de Seine > Le Trapèze

Le Trapèze

vendredi 22 avril 2005

Label France, le magazine
N° 52 - octobre 2003

Du patrimoine industriel au renouveau urbain

Les anciennes usines Renault de Billancourt (Hauts-de-Seine), haut lieu de l’histoire industrielle du pays, fermées il y a plus de dix ans, font elles aussi l’objet d’un ambitieux projet d’urbanisme de l’Ouest parisien, depuis la Défense. Le début des travaux est imminent dans la mesure où un accord financier vient d’être conclu entre la ville de Boulogne-Billancourt et la marque au losange. Au total, quelque 52 hectares de terrains vont être requalifiés en nouveau quartier de la deuxième ville d’Ile-de-France (110 000 habitants). La zone comprend l’île Seguin et la partie dite du Trapèze, composée de 40,8 hectares de terrains en cours de dépollution, ainsi que les berges de la Seine.

Sur la partie du Trapèze est prévu un programme immobilier, avec l’installation, à terme, de 10 à 12 000 nouveaux habitants. Outre ces logements sont prévus trois crèches, des écoles et un théâtre de 800 places, agrémentés de 7 hectares d’espaces verts. Sur l’île Seguin, une fois l’usine démolie et le terrain décontaminé, la Fondation Pinault pour l’art contemporain pourra donner son premier coup de pioche début 2004. L’inauguration du grand musée de l’homme d’affaires, dédié à l’"art d’aujourd’hui et de demain", est programmée pour 2007 (voir article "Du côté des musées"). Une cité scientifique doit aussi voir le jour, ainsi qu’un centre d’échanges internationaux et des jardins.

Pour relier l’île au "continent", les deux ponts existants seront rénovés en vue de la circulation d’un tramway, tandis que deux passerelles et un nouveau pont sur la Seine seront construits. Pour répondre au souhait d’une partie de la population, qui désire voir conservée la mémoire du site, quelques lieux seront préservés, tels que le "bâtiment X", ancien siège social de la régie, et l’atelier de Louis Renault. Il faudra au moins quinze ans pour que l’ensemble de ce nouveau pôle urbain soit achevé.